Nightcreepers


Nightcreepers est l'un de ces rares groupes que je peux être fier de soutenir depuis les (presque, mais ne chipotons pas) débuts. D'abord coqueluches Conflanaises, le groupe s'est vite frayé un chemin sur la scène Parisienne, puis Française et désormais grâce à leur bon usage des réseaux Internet, Européenne. C'est à l'occasion de leur passage au Cernunnos Pagan Fest VI qu'Evoken et Haarath sont revenus avec nous sur le groupe.

 

Nightcreepers - Towards Abyss

KOTL - Salut à vous, pouvez-vous présenter le groupe à ceux qui ne connaîtraient pas ?

 

H - Et bien moi c'est Haarath au micro,

 

E - ...et moi Evoken, aux claviers !

 

H - On est un groupe de Folk Metal basé en région parisienne, avec six musiciens : deux guitares, une basse, une batterie, un accordéon et un clavier, on existe depuis 2006, et on fabrique du Metal.

 

KOTL - Le groupe a connu pas mal de changements de line-up, tu peux revenir dessus, ainsi que sur la discographie ?

 

H - Et bien niveau discographie, on a commencé par sortir deux EP à savoir Helgardh et Towards Abyss, puis on a enchaîné avec un deuxième album qui s'appelait Svingeheim, et l'année dernière on a sorti le deuxième "Alpha". Au niveau du line-up, comme tu le disais, ça a pas mal changé et on a du voir passer une dizaine ou une quizaine de zicos différents... 

 

E - On peut dire que dans la formation actuelle les trois membres rescapés sont Haraath à la guitare, Viken à la batterie et moi aux claviers. On a changé de guitariste plusieurs fois, de bassiste très récemment qui fait même son premier concert avec nous au Cernunnos. 

Nightcreepers - Svingeheim

KOTL - Sinon pour la création du groupe tu me dis 2006, mais on peut lire 2003 un peu partout... Il y a peut-être eu des antécédents, et si tel est le cas, quel regard portes-tu retrospectivement sur les dix ans du groupe ?

 

H - 2003 comme tu le disais c'était vraiment les prémices et l'idée de base, il n'y avait pas de line-up. 10 ans après ça se met en forme, je pense qu'on a trouvé une voie qui nous correspond pas mal, mais on est pas à l'abri de changements dans le style, les idées évoluant et les personnalités changent, puisqu'on a de nouvelles personnes dans le groupe qui forcément apportent leur pierre à l'édifice. C'est donc toujours en constante mouvance.

 

KOTL - Trois ans ont séparé Svingeheim et Alpha, et ce sont deux albums radicalement différents. Quels ont été les principaux changements qui ont abouti a une telle évolution ?

 

H - Bien, depuis Svingeheim il y a eu un petit up au niveau de la prod pour commencer, on a essayé de faire un truc un peu mieux taffé, et rajouter des parties types orchestrales, refonder une atmosphère un peu plus Black Metal qu'on avait perdu dans Svingeheim... Donc Alpha est un peu la renaissance du côté sombre que l'on avait à la base. Donc effectivement trois ans, et on est revenu un peu plus vers nos idées d'origine, avec un style plus orienté Folk/Black teinté d'orchestrations et de chant clair, ce qui se sentira aussi sur notre prochain opus.

 

KOTL - Svingeheim n'était à mon sens pas un album très personnel, et c'est surtout ce que rattrape Alpha...

 

H - C'était plutôt un album de "recherche" effectivement. Mais c'était aussi un album plus festif de manière générale, et moins Black Metal du coup.

 

KOTL - Et justement Svingeheim est également le nom de l'univers autour du quel tourne votre concept. Tu peux nous en dire plus ?

 

H - Exact, l'univers Svingeheim c'est le notre, on l'a créé de toute pièce, mais le design vient plutôt d'Evoken...

 

E - L'aspect Heroic-Fantasy nous tient très à coeur ce qui se retrouve dans nos pochettes d'album notamment. On a un concept de guilde qui nous est cher : partir en quête d'un monde, d'un territoire à découvrir, parsemé d'embûches et de découvertes qui sont retranscrites dans les paroles... C'est donc très Heroic-Fantasy avec toujours l'idée de clan : sur Svingeheim on métait en avant le côté "pirate" qui nous tenait à coeur à l'époque, avec la représentation d'un navire qui partait à la découverte d'un monde, tandis que sur Alpha, on est plus sur le côté "guilde" avec la représentation du loup qui est un peu l'emblême du groupe. 

 

H - Dans un sens c'est aussi une quête de soi, la recherche de là où on voulait en venir... Comme je te disais tout à l'heure, on est toujours en mouvement, on sait pas comment ça va évoluer mais c'est notre univers. 

 

KOTL - L'idée de faire un concept album avec tout ça ne vous a pas tenté ?

 

H - On a pas choisi de faire un concept album parce-que c'est pas notre délire, étant plutôt sur l'instant, sur ce qui nous vient sur le moment et pas à postériori. Je vois pas trop quoi dire de plus...

 

E - on pourrait juste ajouter qu'on a carrément créé une carte, la carte d'un monde qu'on traverse au fil des chansons puisque l'on retrouve tous les lieux dans les paroles et que l'on peut naviguer au travers de la carte. 

 

H - Mais les thématiques peuvent varier d'un morceau à l'autre. L'un va être plus personnel comme un autre va être plus généraliste... On a pas de trame donc.

Nightcreepers - Alpha

KOTL - Il me semble que vous avez un ou deux textes en français, mais que de manière globale vous privilégiez l'anglais. Comment se passe le choix de la langue ?

 

H - Et bien on a pas un panel très large puisque l'on ne maîtrise que l'anglais et le français. Pour le choix ce n'est qu'une question de feeling, mais il est vrai que quand ça sonne plus Black Metal, le chant en français s'y prête mieux, ça donne un côté agressif, mais on préférer tout de même l'anglais de manière générale. 

 

KOTL - Sinon, au niveau de vos influences musicales on parle souvent de Children of Bodom ou d'Equilibrium, mais vous vous en pensez quoi ?

 

H - Il est vrai que Children of Bodom est un groupe que j'ai beaucoup affectionné dans mon apprentissage de la guitare et de la musique de manière plus générale, mais pour parler d'influence globale pour Nightcreepers, on est tous fans de Windir, Wintersun, et de ce style de groupes...

 

W - Sinon, j'ai ouï dire récemment qu'un album acoustique pourrait voir le jour prochainement. Tu peux nous en parler un peu ?

 

H - Pour ça rien n'est concrêt, car à la base on avait décidé de sortir un album exclusivement acoustique, puis finalement les idées qui fusent nous donnent presque envie de faire un double-album avec une partie Metal et une autre acoustique, afin de réellement développer nos horizons et proposer un truc neuf, qu'on avait jamais fait avant.

 

KOTL - Pas d'idée de quand ça peut sortir ?

 

H - Aucune, on est vraiment en phase d'écriture, d'autant plus qu'on a changé d'environnement pour l'enregistrement, le mixage et tout ça, donc on est vraiment dans une phase transitoire là. 

 

KOTL - Et quels sont les projets que vous faites dans cette période transitoire ?

 

H - On va faire pas mal de vidéos pour relancer un peu la machine avec le nouveau line-up, on va beaucoup écrire pour le nouvel album, puis étoffer un peu l'univers, agrandir la map et présenter un peu plus de roleplay. 

 

E - En fait on est en train de développer une partie roleplay sur le site où il y aura une carte complète du monde que l'on a imaginé avec des petits artworks et donc imager le plus possible le monde que l'on a en tête avec Nightcreepers. 

 

KOTL - Je vais vous laisser le mot de la fin.

 

H - Continuons à écouter du Metal et à soutenir notre scène qui en a bien besoin en France, et merci à toi pour l'interview ! 

 

Par Willow,

le 18.10.2013