Webzines Metal, lesquels choisir et pourquoi ? 


Que serions-nous sans les webzines, nous autres métalleux ? On peut dire ce qu’on veut, ils sont devenus aujourd’hui réellement incontournables pour suivre l’actualité de la sphère Metal. 

Mais tout comme les médias de manière générale, chacun a son ton et son positionnement, même ceux qui n’en n’ont pas conscience (yen-a-t-il encore ?). Allez, on croise les doigts pour ne pas se faire d’ennemis, voici un petit topo sur une sélection de webzines Metal, avec leurs forces et leurs limites ! 


Metalorgie : Simple et efficace

Metalorgie c’est toute l’actu, vitesse grand V. Le staff est discret mais efficace et se fait un point d’honneur de donner une information en moins de quinze mots. Là où d’autres nous pondent 900 signes pour nous parler des nouveaux masques de Slipknot, qui sont les même qu’avant mais en doré. 


Création : 2001


Points forts : 


. L’actualité de la sphère est très vite relayée, de manière directe et concise. 

. Une ligne suffit pour avoir l’info, avec ses sources. Simple et direct.

 

Limite : 


. Ne peut pas s’empêcher de parler de Muse… On se demande pourquoi. 


Hard Force : Les pros

Hardforce fut (pour les incultes) un magazine édité pendant 15 ans, avant de revenir sous forme de Webzine. Ce dernier s’est regroupé dans un pôle presse Metal, en compagnie de Rock Hard et de Metal XS (créé par Hard Force).  On apprécie le ton journaliste concret et sérieux et l’absence de fautes d’orthographes, contrairement à l’intégralité des médias web Metal (nous y compris, mais ça vous le savez). 


Création : 2010 (webzine) – 1985 (magazine)


Point fort : 


. Peu de rumeurs, pas de news creuses ou de relais sans filtres de communiqués de presse. 

. On apprécie un travail… journalistique. Voilà qui est rafraîchissant.  


Limite : 


. Le site est gourmand en bande passante (à moins que ce soit mon PC).  

 

VS Webzine : Le patron


Est-il encore utile de présenter VS Webzine ? Le monument français des webzines Metal a encore de beaux jours devant lui. La grande force de VS est son forum, très actif, qui croise les infos de chacun dans tous les sens. VS Webzine fait trembler les groupes Metal dans l’attente de sa chronique, tel Dieu le Père.



Création : 1999


Points forts : 


. Un forum actif qui regroupe encore aujourd’hui l’une des plus grandes communautés Metal sur le net.

. Pas de langue de bois, c’est rien de le dire.  


Limites : 


. Quelques haters s’y croient chez eux,

. La fonction « recherche » particulièrement bordélique  

 

Nightfall In Metal Earth : La chronique vite fait bien fait. 

Nightfall in Metal Earth. Derrière se titre d'album de Heavy des 80s se cache un webzine dont la grande force est la chronique. Son précédent nom : Metal Nightfall

 

Simple pratique, toutes les infos dont on pourrait avoir besoin sur le groupe s'y trouve, classées de manière simple et très intuitive, du line-up à la discographie (elle-même notée sous forme d'étoiles). Le must ? Les "Kros express", qui en quelques lignes et une note sur cinq nous dit l'essentiel de l'opus !

 

Création : 1999

 

Point fort :

 

. Les Kros Express

. 4 000 groupes chroniqués, 11 000 albums

 

Limite :

 

Un design un peu... old school ?

Horns Up : Le petit nouveau




Derrière ce nom et ce logo métallique se trouve un regroupement de différents acteurs tels que 2guys1tv ou U-zine. L’union fait la force et ces derniers se sont rassemblés pour offrir une plateforme Metal très riche, Horns Up. Les débuts sont prometteurs et la sphère Metal semble suivre, nous verrons ça dans la durée. 







Création : 2015

 

Points forts : 


. Un contenu riche et multicanal. 

. Il y en a absolument pour tout le monde. 


Limites : 


. Un site parfois trop chargé, on ne sait pas où donner de la tête. 

Spirit of Metal : Les discrets mais efficaces

 

 

 

 

Spirit of Metal est un de ces webzines qui trace gentiment la route. Constant, au ton sobre mais efficace, il catégorise son actu par média (photos, vidéos, etc.), ce qui s'avère fort pratique. 

 

 

 

 

 

Création : 2003

 

Points forts : 

 

. Un contenu facile d’accès 

. Un tons agréable. 

 

Limites : 

 

. Quelques news parfois dispensables, mais ce ne sont pas les seuls. 

 

Radio Metal : Pour approfondir

 

 

S’il s’agit à la base d’une webradio, la force des Lyonnais de Radio Metal est avant tout son webzine. Des articles de fond, des interviews creusées et un contenu qu’il faut prendre le temps d’approfondir.  

 

 

 

 

Création : 2007

 

Point fort : 

 

. L’info insolite, 

. L’interview approfondie, 

. Quelques analyses très pertinentes. 

 

Limites : 

 

. Encore un poil donneur de leçon mais s’est bien amélioré, la maturité leur va bien. 

. 123 tweets par jour, c’est beaucoup. 

Et les autres ? 

Effectivement il y en a beaucoup d’autres, même si tous ne valent pas toujours le coup. Même en ne gardant que ceux qui en valent la peine la liste risque d'être longue ! On peut toutefois citer Pavillon 666 qui a fêté ses 10 ans d’existence l’année dernière ou encore Guts Of Darkness, pour (entre autres) la touche expérimentale. 

 

Ces derniers sont également à aller voir, car ils font un sacré boulot. 


par Wilhem

Le 12/12/2015