Le savoir-vivre Metal

On a beau dire ce qu'on veut : Dans le Metal le savoir-vivre ça compte quand même un peu
On a beau dire ce qu'on veut : Dans le Metal le savoir-vivre ça compte quand même un peu

Séance VI - EN FESTIVAL METAL


 

Dans le Metal comme partout il y a des choses à faire et d'autres à ne pas faire, de peur de passer pour un plouc ou simplement à côté de quelque chose.

 

Voici 26 conseils de savoir-vivre en festival Metal, du plus évident au plus accessoire, au-delà de regarder des groupes en cuisant sous le soleil.

 

le savoir-vivre en fest Metal

1 - Tu n’hurleras pas dans le camping


Là il est important de parler de ça dès le début. J'ai fais un rêve : Celui de métalleux qui n'hurlaient pas comme des cochons qu'on égorge jusque 5 heures du matin... Et puis Malheur à toi si le grand balèze qui essaie de dormir à côté perd son calme à ce moment-là.


2 - Tu seras paré à toute situation.


Car tu auras lu le Guide de survie en Festival Metal que l'équipe de Killer On The Loose t'as préparé, avec tout ce qu’il faut emmener et les précieux conseils d’un staff chevronné.


3 - Tu n'arracheras pas les tendeurs des tentes dans ton passage


Elles appartiennent à des gens ces tentes, des gens qui dorment dedans. Et toi le premier tu hurlerais si on abimait la tienne. On anticipe donc en prenant sa lampe torche avec soit pour les concerts du soir.


4 - Tu n'auras pas un bob Ricard...


... Que tu auras trouvé au dernier moment dans le coffre de la bagnole. Voici donc une vérité : Oui, en juin il arrive qu'il fasse chaud. Et si tu n'as pas anticipé, une casquette ou un chapeau en cuir se trouvent facilement dans les Extrem Market pour une 20aine d'euros. Quand on a pas de tête, on a un portefeuille.


5 - Tu dormiras dans ta tente


Et pas dans la boue, ou n’importe où. Dors dans ta tente, si tu veux vivre jusqu’au lendemain.


6 - Tu auras un pull à capuche


Voici une autre grande vérité : En juin, les nuits sont froides.


7 - Tu ne te mettras pas minable dès le premier soir


Au risque de passer le reste du festival dans la douleur. Décibels et migraine ne font vraiment pas bon ménage.


8 - Tu dormiras sur place avant de rentrer


Parce que 4 heures de bagnole à une heure du matin après 3 jours de festival, c’est dangereux... Et dormir plié en deux dans sa bagnole sur aire d'autoroute on a déjà donné.


9 - Tu auras fait le plein de ta voiture 10km avant d’arriver


Pour ne pas, sur le retour, faire éternellement la queue devant la station-service avant d’enfin partir. 90 000 personnes n'y auront pas pensé, mais toi si. Tu verras, c'est encore meilleur quand tu vois les autres galérer.


10 - Tu boiras (entre autres) de l’eau toute la journée


Pour éviter d’être triplement assommé par la musique, la chaleur et les différentes boissons que tu consommeras.


11 - Tu ne mangeras pas (que) des trucs hardcore


Ok, c’est un WE de fête et l’énorme créature qui grille sur une broche donne envie. Essayons toutefois de varier un peu avec des trucs plus sains, ou qui ne passent pas trois jours à rôtir sous le soleil et dans la poussière. Tes intestins te remercieront et pas conséquence ton voisin de tente aussi.


12 - Tu auras confiance en ton matos


Et pour lui faire confiance, il faut l’avoir vérifié avant. Rien de pire que de voir que sa tente est déchirée au moment où on l’installe sur le site… Ou le célèbre matelas qu'on découvre crevé une fois sur place !
Et le pire : Cette petite inquiétude devant le Mainstage quand il commence à pleuvoir et qu'on a une tente qui n'est plus étanche.


13 - Tu cadenasseras ta tente


Ça n’arrive qu’aux autres les braquages de tente. C'est parfait et pour que ça continue ainsi, assure-toi que la tienne est fermée (le cadenas à code évite de paumer la clef dans un circle pit). Mais dans tous les cas, tu n'y laisseras aucun objet de valeur.


14 - Tu auras un sac à dos


Même si c’est chiant, ça l’est nettement moins que de trimballer tout le brol acheté dans l’extrem market dans un sac plastique toute la journée.


15 - Tu auras des lunettes de soleil


Parce qu’il y a des chances que tu aies le soleil en pleine courge pendant un concert. Prend des lunettes pas cher, qui te ne ferons pas pleurer si tu les broies pendant la nuit en dormant dessus.


16 - Tu ménageras ton conducteur…


… Si tu te fais emmener. Notamment le dernier soir, pour qu’il soit opérationnel pour rentrer le lendemain. Inutile de l’engrainer jusque 3 heures du matin. Et on ne coupe pas discrètement son coca avec du whisky !


17 - Tu ne feras pas 130 concerts


Choisis tes concerts et profite-en pleinement. Pour faire 130 groupes, il faut passer 10 minutes par groupes et courir 40km par jour. Ce n’était pas le but en arrivant ici…


18 - Tu ne râleras pas à cause d’un set de 45 minutes


C’est la durée moyenne en festival. Seules les têtes d’affiche du soir feront un plus long set.


19 - Tu auras de la crème solaire


Parce que tu ne veux pas passer tes nuits à souffrir du moindre frottement avec ton duvet et rentrer couvert de cloques. Mais ça peut être une bonne stratégie pour celui qui souhaite avoir chaud malgré un duvet trop fin.


20 - Tu auras un billet dans ta bagnole


Il arrive qu’on sous-estime le budget d’un festival. Si jamais vous vous réveillez dans votre tente en croulant sous le merch’ sans vous rappeler de ce qui s’est passé, il est possible que vous soyez désormais fauché, avec un dernier de jour de Fest à financer. Le billet qui est dans la voiture paiera alors le repas. La distance conséquente entre votre tente et cette dernière vous évitera toutefois d’être tenté par l’idée de l’utiliser pour un t-shirt de plus. C’est votre roue de secours.


21 - Tu seras amical avec la faune locale


On croise régulièrement des norm’s locaux à qui le staff du festival a offert une entrée en échange de son silence. Soyez amical avec eux, même s’ils semblent avoir peur de vous. Après tout vous êtes chez eux.

 

22 - Tu profiteras des petits plaisirs offerts aux métalleux qui suivent ces conseils

 

  • En observant d'un oeil amusé les chevelus éclatés par-terre en plein soleil, terrassés par un muscadet plus vicieux qu'il n'en avait l'air
  • En demandant d'un air détaché : "Tu t'en sors ?" à celui dont la tente n'a pas supporté la petite averse et ne ressemble plus qu'à une boule de bâche verte fluo
  • En mettant une claque amicale dans le dos de celui qui a brulé sous le soleil en passant sa journée torse nu
  • En demandant d'un air détaché : "Ca va ?" à celui en train de dormir la tête enfoncée dans un buisson

On est pas méchants, c'est juste que c'est marrant. Après on est tout de même prêt à filer un coup de main.

 


23 - Tu esquiveras tranquillement les confrères trop chargés…


L’avantage du festival, c’est qu’on ne croise souvent qu’une seule fois les gens. Donc on peut snober l’inconnu visiblement trop déchiré pour ne pas être encombrant lorsqu’il vous tombe dans les bras. Si c’est le cas, mettez-le dans les bras de son pote qui a l’air plus sobre (il y en a toujours un. Généralement il est quelques mètres derrière à la jouer discret tant il a la honte), ou posez-le dans un coin où il ne se fera pas piétiné.


24 - … Mais tu fileras un coup de main au petit jeune qui découvre ses limites


Même s’il fait tout pour gérer, son copain sobre ne lui est d’aucune utilité. Aidez-le à se relever de la flaque de boue où il est pour l’assoir en dehors du chemin. Sa maman vous en sera reconnaissante.


25 - Tu suivras les conseils de savoir-vivre en concert de KOTL


Qui s’appliquent tout autant ici.


26 - Tu ne te feras pas tatouer


Ou percer un testicule… Ou du moins pas passé 4 bières. On a vu des gens se réveiller en hurlant leur effroi avec un « I love Rhapsody, but not the keyboards » tatoué sur le torse un matin, une poutre dans le cerveau et le portefeuille vide. Si on le fait, c’est qu’on l’avait décidé avant d’arriver ou qu’on se souvient encore où on habite.


27 - Tu ne détruiras pas les toilettes


Ce peu importe ton état. Pour une raison simple, tu y repasseras à un moment ou un autre. Il n’y a rien de pire que de découvrir une attaque bactériologique quand on ouvre la porte ! On fait donc comme à la maison (on trouvera peut-être même un Rock Hard pour s’occuper), on vise correctement et on essaie de laisser un semblant d’ordre dans le chaos.

BONUS : Tu anticiperas le coût du festival de l’année prochaine


Ce en économisant dès maintenant, car ne nous leurrons pas : Ça coute toujours un bras !

 

par Wilhem

Le 14/04/2014