Perfecto & Metal, on vous dit tout !

le perfecto et le Metal, une longue histoire !
La mythique veste Metal des 80s est de retour. A la demande générale, on en parle !

 

Depuis notre article sur les vestes Metal présentant - entre autres - ce modèle mythique, nous avons déjà reçu plusieurs messages de chevelus voulant plus de détails pour investir dans le Perfecto. Et parce qu'on a reçu le 6ème mail à ce sujet, on va creuser.


Voici donc un éclairage pour les hommes qui cherchent le Perfecto. Attention, on parle bien d’investissement, car ce dernier a un prix… et il n’est pas donné. On ne vous présente ici que des vestes en cuir (pas d’imitations en caoutchouc foireuses). Mais rassurez-vous, si vous l’entretenez correctement, vous mourrez avant lui. 

 

Pour l'histoire du Perfecto, écoutez la Chronique du Créateur, qui date - déjà - de 2011.

le perfecto, pour qui ?

Les norm’s sont passés par là et le Perfecto est maintenant porté n’importe comment et par n’importe qui. Une bonne chose dans le sens où il y a pas 5 ans il s’agissait d’une veste presque ringarde. Mais pour avoir de l’allure, il faut tout de même savoir le porter.


Déjà – et c’est bien malheureux – il ne va pas à tout le monde. Si vous êtes du genre petite endive fluette, ça va être compliqué. Il n’y a pas de veste plus virile que celle-là, donc faites des pompes et laissez-vous pousser la barbe, car sinon vous ferez « fan de One Direction »… ouais, dur.

 

Ensuite, avec des baskets « Le coq sportif » ça va également être compliqué. Le Perfecto ne s’enfile pas à l’arrache comme n’importe quelle autre veste. Il va falloir choisir ce qu’on porte avec. 

 

Enfin, la taille est très important et la différence entre un perf’ qui vous va ou pas se joue à peu de choses. Choisissez-le bien ajusté et n’achetez pas cela à la légère sur Internet. Schott taille très grand par exemple, alors que d’autres marques comme Redskins vont plutôt tailler petit, ne vous faites pas surprendre.  Essayez-le avant de l’acheter ou prenez soigneusement vos mesures avant de le commander sur le net.

quelles marques valent le coup ?

Quand on gratte un peu, il y en a plus d'une. On vous dégrossit le terrain avec cette sélection. On a essayé de piocher dans toutes les gammes de prix. On le précise, on a d'actions chez personne !

 

 Schott NYC

 

Créateur officiel du Perfecto, c’est La marque. Le bruit court chez les bikers que le cuir est si épais qu’il ne perce même pas lors d’une chute en moto (ça reste à voir !). Beaucoup de modèles et de matières différentes sont dispos… Et il y a un marché de l’occasion très dynamique qui permet de réduire les coûts.

 

Le prix : de 300 à 1 200€

Redskins

 

Croyez-le ou non, la célèbre marque ne fait pas que des doudounes de Kaïra.

Leurs Perfectos sont modernes (cintré, sans ceinture, avec ou sans col « motard ») et surtout avec un excellent rapport qualité/prix. Notre préférence va pour le « Lyam », que vous voyez ici.


Le prix : 350€

Gipsy

 

Une marque qui hante la sphère Metal depuis quelques années et nous offre des choses qui ont l’air assez bien foutues, mais bien plus légères que Schott. On imagine quelque chose tenant moins bien dans la durée, mais à la coupe résolument Metal.


Le prix : 180€

Harley Davidson

 

Le Challenger de Schott, avec des finitions dignes du Hell's Angel dans l’âme que tu es.

 

On peut dire ce qu'on veut, il se dégage toujours un truc en plus avec HD. Attention, mieux vaut avoir la bécane qui va avec, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. 


Le prix : 500€ à 600€

Oakwood


Marque œuvrant également dans le territoire Redskins, c’est un équivalent, quoi qu’un peu plus cher. Pourquoi ? Mystère…


Le prix : 450€ 



Diesel

 

La marque a ses bons moments et nous offre régulièrement des fringues Rock'n roll ! Le Perf' étant à la mode, cette dernière nous en propose quelques uns assez réussis, dont celui-ci.

 

Le prix : 890€ (ouais, le prix d'un Schott NYC...)

 

Il y a d’autres marques qui valent certainement le coup. Une fois encore, il peut tout à fait s’acheter d’occasion. Vérifiez alors bien son état (l’extérieur et la doublure) ainsi que les fermetures. Vous pouvez trouver toutes les couleurs et tous les aspects (notamment des aspects « used » qui lui donnent l’impression d’avoir déjà 30 ans).

L'entretien

Comme dit plus haut, un Perfecto peut avoir vu Cliff Burton jouer en concert et être toujours en très bon état. Mais pour cela il va falloir suivre quelques règles élémentaires :

 

La veste doit être mise sur un cintre ou le dossier d’une chaise lorsqu’elle n’est pas portée (et non empalée sur un porte-manteau). Toutefois si vous la rangez pour l’été, posez là à plat sans l’écraser - en la pliant en douceur-  de manière à ce qu’elle ne se déforme pas. Ce simple conseil va tout changer.

 

Si elle se prend une averse, ce n’est pas dramatique et elle peut tout à fait l’encaisser. Attention toutefois à ne surtout pas la faire sécher près d’un radiateur après – ou toute autre source de chaleur – car le cuir durcirait et se déformerait… Vous donnant ensuite l’impression d’enfiler une vielle chaussure sur le dos. Laissez-la sécher à l’air libre… Et pensez à la nourrir après.  

 

Et oui, tout comme pour ses pompes, il faut nourrir le cuir d’un Perfecto. On peut alors acheter une crème spéciale qui coute un bras (vu le prix de la veste on a le droit), ou utiliser de la crème hydratante N**EA, qui ne coute trois fois rien et fait le même boulot… Et on parle d’expérience. Enduisez la veste avec un coton, laissez-là sécher à l’air libre une nuit et frottez le surplus avec un chiffon.


C’est faire une à deux fois par an : Une fois avant l’hiver et/ou une fois avant de la ranger. Plus votre cuir est nourri, mieux il encaissera la pluie, la neige ou tout autre épreuve. Cela rattrape aussi très bien les griffures légères.

attention aux marques cheaps

Évidemment, il est nettement plus tentant de se tourner vers le perf’ H&M en synthétique qui coûte 50€. On en trouve en ce moment partout pour pas cher.


Mais la coupe ne sera pas la même - on sera plus proche du "sac à viande" que de la veste - et le synthétique ne pardonne rien. Une griffure – même légère - est irrattrapable et la détérioration générale au fil du temps est inévitable. Vous achetez alors une veste comme une autre, qui tiendra deux ans comme les autres. A chacun son plaisir… ou son budget.


Voilà, cette fois vous savez tout. Il ne reste plus qu’à faire son choix et à mettre de l’argent de côté !


Par Wilhem
Le 06/01/2015