Metalliquoi - Le Metal de la génération Z


On vous a déjà parlé du Vlog Metalliquoi il y a quelques temps avec la sortie du premier épisode. Ce dernier a fait du chemin depuis en proposant une bonne dizaine d’épisodes avec un nombre de vues suffisamment important pour qu’on décortique un peu tout ça.


Ils sont nombreux, les métalleux a gigoter devant la caméra pour vous expliquer des trucs de-comment-qu’il-est-le-metal-des-métalleux. Une bonne partie d’entre eux a sa place sur la toile, car tous n’ont pas le même objectif.


Metalliquoi est surprenant, car s’il fait parfois des raccourcis un peu hasardeux et saute du coq à l'âne, il surprend également avec des analyses pleines de bons sens et des valeurs qui sont tout à fait saines. Il pose un regard bienveillant sur la sphère Metal, ce qui est rafraichissant. Les haters nous gavent, qu’on se le dise.


L’objectif de Metalliquoi est clair : Présenter les bases qui font le Metal à la nouvelle génération

 

Même si certains sujets ont déjà été traités 50 fois, ça a le mérite de rappeler les fondamentaux de notre style musical préféré.  Mais pour correctement saisir ce qui se passe, il faut noter un détail important : Metalliquoi s’adresse à la nouvelle génération. Celle qui a entre 16 et 20 ans aujourd’hui et qui n’a pas les mêmes repères dans la sphère Metal.


Effectivement, ils n'ont connu les "grands classiques" qu'en tant que "grands classiques" et ont par contre suivit avec grand intérêt l'émergence de groupes qui sont encore loin d'avoir atteint ce status aux yeux des "anciens".


Prenons par exemple l’épisode 11 – « Le Metal français », dernier en date de cet article. Le dinosaure de 30 ans que je suis (par rapport à eux hein) est franchement surpris de voir que les groupes cités soient si récents : Dagoba, Gojira, Sybreed (dont je suis grand fan), Eths, etc.

 


Mais il est encore plus surprenant d’y voir présentés des groupes comme Lofofora et  Mass Hysteria  qui sont - comme chacun le sait - plus de l’ordre de la fusion, voire de l’évolution de la vague Néo Metal de début 2 000, que du gros Metal qui tache. Ces artistes se sont intégrés à la sphère Metal à l'aide de grosses guitares et des concerts énergiques [à voir absolument], mais ce n'est pas du "Pure Midaule".



Pas d’ADX ni de Killers ?

 

A titre personnel je ne suis pas un gros fan de ces groupes, mais rien que dans notre équipe il y en a et dans le genre fleuron du Metal français, difficile de faire l’impasse. Pourtant, Metalliquoi n’hésitera pas à royalement les ignorer pour se concentrer sur les années 2000 bien senties (cela dit, il aborde Trust et Loudblast, mais ce ne seraient pas non plus les premiers groupes auxquels on penserait).


Certains feront donc clairement l’impasse sur Metalliquoi, estimant que l’équipe n’a une culture Metal que trop limitée… Mais on est toujours l’amateur de quelqu’un et les sujets sont vastes. D’ailleurs si certains réagissent vivement dans les commentaires sur le trop petit nombre de groupes présentés pour résumer le Metal Français, d’autres rebondissent avec entrain sur ce qui est présenté et ajoutent au débat des groupes tels que Pleymo, Black Bomb A... et autres artistes avec lesquels cette génération a démarré le headbang. CQFD.

 

Ceux qui ne font pas partie de cette génération (qui en a sous le pied par ailleurs) ne trouveront pas entière satisfaction. Mais c'est tout simplement - même si ça ne semble pas être une volonté première de l'auteur -  parce que vous n'êtes pas dans la cible.


Bref, Metalliquoi ou "La culture Metal de la génération Z", mérite le détour si vous faites partie des "Maggots" et mettez votre premier pied dans la sphère Metal. Ajoutez à cela notre guide sur le savoir-vivre Metal et vous êtes paré !

par Wilhem

le 21/10/2014

 

La chaine Youtube de Metalliquoi

La page Facebook