Non, les métalleux ne sont pas des gentils !

 

Ça fait quelques années maintenant, donc on peut le dire : Les métalleux ne sont plus des satanistes-zombies aux yeux du grand public, mais des gentils nounours. C'est déjà mieux, mais on est encore loin de la réalité...

 
On aime coller des étiquettes sur les gens. On le fait depuis toujours : Les parisiens sont des bobos, les banlieusards des délinquants, les politiciens tous corrompus, etc.


Pourquoi ces étiquettes ? Pour la simple raison que ça rassure. Associer une catégorie de personnes à un comportement en particulier permet d'avoir le sentiment de comprendre qui ils sont et de connaitre ces personnes... ce qui est pourtant loin d'être le cas, même s'il y a toujours un fond de vérité. 


Parmi ces étiquettes, celles des métalleux a longtemps été « satanistes violents buveurs de sang ». Ça nous a collé à la peau pendant plus de 20 ans et on peut encore aujourd’hui, grâce à la magie d’Internet, voir des clichés terribles sur les chevelus. Préciser que cette étiquette est d’une bêtise abyssale est une évidence. Mais si vous suivez un peu les relais des médias sur la sphère Metal, cette étiquette a récemment changée pour : Gentil nounours.

les métalleux sont des gens comme tout le monde !

Il est très important que tout le monde l'intègre : Les métalleux sont des gens comme tout le monde, il y a des abrutis finis, des beaufs insupportables, des élitistes ridicules,  des mecs sympas, des types ouverts et des gens remarquablement brillants.

 

De même, le Metal et sa vision de "grande famille" tant proclamée est au final tronquée. Il suffit de voir un amateur de Black Metal et un de Nü-Metal discuter ensemble pour vite comprendre que la famille a ses limites... 

 

Pourquoi cette étiquette de gentils nounours ?

 

On pourrait aller très loin dans cette explication. En commençant par essayer de démontrer que les gens qui se réfugient dans le Metal le font pour masquer leurs blessures, etc. Mais ce serait oublier le simple fait qu'un chevelu kiffe le Metal, point barre !

 

En fait, c'est simple : Les norms [NDLR : les pas-métalleux] et leurs médias, terrorisés à l’idée de côtoyer (pour une raison quelconque) des métalleux, ont été agréablement surpris de rencontrer des gens amicaux, ouverts à la conversation, heureux de croiser des gens curieux de leur style de musique et enfin de rentrer d’un concert médaule avec toutes leurs dents.

 

Oui, les concerts Metal offrent une ambiance festive et ils font partie des évènements les plus sûrs pour le public. Pas de vols, quasi pas d'embrouilles, on y est sûrement plus en sécurité que dans les autres. Mais cela est simplement dû au fait que les métalleux sont là pour s'amuser et que notre style de musique est beaucoup trop particulier pour attirer la foule de fouteurs de m*rde qu'on croise dans les concerts et festivals éclectiques.


Un extrême amenant toujours l’autre, les métalleux sont donc devenus des gentils garçons. Un peu bourrins et bas du front mais pas méchants. Super...


Quand arrêterons-nous les idées reçues ? Certainement jamais. Mais bon, cette nouvelle étiquette étant meilleure que l’ancienne, on ne va pas trop s’en plaindre... Mais un peu quand même. 

 

Lorsque des norms se promènent parmi les métalleux, le comportement change, se permettant parfois même des familiarités qu'ils se garderaient bien de jeter à la tronche de n'importe qui d'autre. Mais ce sont des métalleux, ils font peur mais ils sont sympas et pas bien méchants. On voit même arriver dans les festivals des bobos jouant à se faire peur, n'ayant que peu d'intérêt pour les groupes présents (à part Aerosmith qu'ils connaissent un peu), profitant de l'ambiance "méchante mais en fait gentille" (véridique !).

la prochaine étape, c'est quoi ?

Personnellement, ça ne pose pas problème et je préfère largement ça à des regards fuyants et inquiets. Mais cela risque un jour d'atteindre ses limites. Après tout, qui n'a jamais vu une bagarre démarrer dans un concert ou un bar Metal ? Qui n' a jamais vu des chevelus chargés comme des missiles tenir des propos indéfendables ?

 

Même si, dans le Metal, tout se passe bien dans 99% des cas, il y a toujours ce 1% de dérives comme partout ailleurs car (on le répète) les métalleux sont comme tout le monde.


Seulement là, ce sera toute la sphère Metal qui sera fourrée dans le même sac.

 

Que se passera-t-il le jour où la caméra de "la chaine de la peur" (vous la connaissez) trainera à ce moment là ? Que ça fera la une du journal télé ?


Ce jour là, on sera mal et un extrême appelant l'autre, les gentils nounours seront à nouveau des sauvages buveurs de sang... voire pire, avec tout ce que ça peut comporter de chasse aux sorcières et de clichés à outrance. On a déjà eu chaud avec l'affaire Varg, traitée avec un sérieux assez surprenant. Pourvu que ça dure !

 

On fait donc un pas dans le bon sens, mais gardons à l'esprit que la popularité va et vient et que le Metal n'est pas à l'abri d'un retour en arrière aux yeux du grand public... En souhaitant que ce dernier arrive le plus tard possible et ne fasse pas trop de dégâts.

 

par Wilhem

le 17/09/2014