Groupes mythiques : Trop vieux pour ces conneries ?

vieux groupes Metal, trop vieux ?
Quoi ?! Jamais !

La récente et poignante scène que Lemmy a pu offrir aux fans de Motörhead du monde entier nous offre une réflexion intéressante : Jusqu’où doivent aller les groupes Metal mythiques ? Y-a-t-il un moment où il faut prendre sa retraite ?


Pour mémoire, début septembre Lemmy et son groupe officiaient à Austin, Texas (prononcez "Tèxeusse"). Un concert pour lequel la foule était bien évidemment au rendez-vous. Malheureusement, c’est au bout de quatre chansons que le chanteur bassiste s’est arrêté en plein morceau pour annoncer « Je ne peux pas le faire ». Il quitte la scène ainsi, piteusement épaulé par un roadie, pour revenir plus tard appuyé sur sa canne expliquer à ses fans (compréhensifs) qu’une infection pulmonaire l’empêche de faire correctement le boulot.

 

S'en suis alors une succession d'annonces sur la tournée : Dates annulées, puis maintenues, puis suspendues. Tout le monde a réagit de la même façon : Ça sent le sapin.

 


Si Motörhead est toujours gage d’une avoinée sonore lorsqu’ils sont sur scène, les concerts reportés et annulés pour raison de santé sont également de l’ordre de la réputation depuis quelques années. Du haut de ses 69 ans, Lemmy semble avoir moins de sève dans les branches que par le passé, alors que le groupe maintien un rythme de tournée très (trop) élevé.


Cela ne frappe pas que le groupe anglais. Il suffit de voir les prestations tremblotantes de certains comme Black Sabbath récemment au Hellfest 2014 (avec un Ozzy rincé) pour se demander si certains groupes ne sont pas « trop vieux pour ces conneries ». Oui, c’est une référence cinématographique forte.   


Le Metal est un style musical jeune et la première génération de groupes et d’artistes (qui sont six pieds sous terre depuis des décennies dans d’autres genres musicaux) commencent à avoir des rhumatismes. La vie d’artiste Metal n’étant pas vraiment une cure de jouvence, il est bon de se demander jusqu’où ces groupes doivent aller. Mourir sur scène, canne à la main en tremblotant ou partir en retraite tranquillement ? 


Certains groupes voient leurs membres casser leur pipe les uns après les autres ou quitter la formation car leur santé ne peut plus leur permettre des tournées internationales. Mais nous sommes loin de la mort flamboyante d’artistes dans la fleur de l’âge leur assurant une sacralisation démentielle à la Dimbag Darrel ! Non, il s’agit de problèmes dû à l’âge, tout bêtement. Rien de dramatique ou de Rock’n Roll, on parle de déambulateurs et de prothèses de hanche.

Des tournées à n'en plus finir...

Motörhead est ici un cas d'école. Il est tout à fait possible d'aller les voir une fois par an en France, tant ils passent leur vie en tournée.


De toute évidence, c'est un rythme qu'ils ne sont plus capables d'assumer alors pourquoi lutter ?

Si les fans (moi le premier) sont tout à fait prêts à pardonner un concert moyen à son groupe fétiche, quatre années de suite de concerts moyens lancent une réputation, attention.

Place aux jeunes ?

Ouais, il est tout de même bon de se poser une question : Et si ces groupes à 90€ le concert laissaient la place à d’autres, n’aurions-nous pas des groupes d’excellente facture avec un espace suffisant pour devenir les nouvelles icônes du genre ?


Les métalleux n’iraient-ils pas plus en concert si un Iron Maiden (que leur nom soit bénit) à 77€ le concert ne plombait pas allègrement le budget des métalleux à base d'une date parisienne par an ?
Les labels dépensant des fortunes pour signer ces groupes n’iraient-ils pas chercher des groupes ailleurs ? On peut dire ce qu’on veut, ce sont autant d’argent, d’attention et de place qui ne sont pas investis sur d'autres groupes plus jeunes et donc forcément : Moins mythiques.


Attention, nous avons un profond respect pour ces pierres angulaires du genre, sans qui la sphère Metal ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Mais qu’on soit choqué par cette idée de mettre les groupes fondateurs au rebut ou pas, la question peut se poser.


Certains groupes comme Mötley Crüe l’ont compris, on ne peut pas être au top toute sa vie et mieux vaut partir quand on commence à avoir mal au dos le matin mais que la scène est encore parfaitement assurée. Et si AC/DC parle également d’arrêter les tournées, c’est bel et bien qu’il y a un moment où il faut savoir céder la place. Il y a beaucoup à faire pour ce genre d’artistes à la retraire. Produire, écrire, lancer sa marque de grattes, de whisky… ou jouer au golf et fumer des cigares, ça marche aussi.

 

La question est donc, ces groupes (et leur intérêts) sauront-ils un jour lâcher le steak ? La scène est quelque chose de très grisant. D’autant plus quand on parle d’un Zénith ou d’un stade de France et ces artistes n'ont jamais fait autant d'argent sur scène. Peut-être faut-il commencer à se sevrer tranquillement. Ozzy a laissé entendre qu'ils préparaient une toute dernière tournée. A voir s'ils tiendront ou s'ils la joueront à la Scorpions !


En tout cas on souhaite longue vie à Lemmy et c’est toujours avec plaisir qu’on écoute un nouvel album de Motörhead !

 

par Wilhem

le 24/09/2015