Le vrai Sign of The Horns

Culture Metal, le sign of the horns, le signe des cornes ! Par Killer On The Loose
Quelque chose cloche sur cette image... Et c'est pas le type saoul à mort à droite

Ah, le sign of horns, on le faisait déjà avant d’aller dans son premier concert Metal. S’il est un geste parfaitement maitrisé et présent depuis toujours dans la sphère Metal, c’est bien celui-là. Et pourtant, il y a encore des chevelus qui ne le font pas correctement. Un comble non ?


Allez, on se rassure, nous aussi ça nous arrive de nous planter [non, c'est pas vrai]. On te propose tout de même un peu de théorie en piqûre de rappel.



D'abord, d'où sort-il ?


On peut dire ce qu'on veut, Satan a toujours su soigner son image. C'est pour ça que malgré son âge avancé il reste toujours au top aux yeux de ses fans.

 

C'est lui qui a lancé le Sign of The Horns il y a belle lurette sur des illustrations d'un temps lointain qu'on appelle "Le Passé". Il pouvait ainsi occuper ses mains durant les longues heures de pose que nécessitaient les gravures et les photographies manuelles qu'on appelait à l'époque "peintures".

 

Mais ce n'est pourtant pas lui qui l'a popularisé, même s'il vous dira le contraire le malin [ok, on aura pas mieux comme vanne, donc on enchaine].

 

Ce symbole possède des significations très différentes en fonction des cultures. Il s'agissait d'un symbole populaire de dissidence en Grèce antique par exemple. La première apparition du Sign of Horns dans l'univers musical semble dater de 1969 avec le groupe de Rock psychédélique Coven, qui a intégré ce symbole à l’artwork de leur album "Witchcraft Destroys Minds and Reaps Souls", ce qui nous fait également comprendre que les titres à rallonge existaient déjà. Ils reprirent ensuite ce signe en concert. Rapidement les fans firent de même, parce qu'un fan ça imite vachement bien.

 

Il sera ensuite intégré à la culture Metal avec Dio, dès 1979. Mais ça, vous le saviez. Par contre ce que vous ne saviez pas forcément c'est que ce signe lui vient de sa maman Italienne et est destiné dans cette culture à éloigner le malin [ce dernier s'est d'ailleurs bien senti carotté et s'est vengé en balançant un choc pétrolier la même année puis 10 ans de disco française, mais je digresse].


Quoi qu'il en soit, Il n'y a qu'une façon de le faire. Pourtant, en levant le nez dans la fosse d’un concert, on se rend rapidement compte qu'il y a encore de gens qui se gourent. Ce n’est pas la fin du monde [ça c'est quand le groupe monte sur scène], mais il faut quand même corriger le tir.

 

Apprenons avec le maitre en la matière


Ronnie James Dio est le patron à ce niveau. Le Sign of The Horns dans le Metal, c’est lui. Les autres ont trouvé ça cool et on fait pareil, c’est tout.

 

Voyons donc avec lui ce qu’il faut faire :

 

- Main vers le haut,
- Deux doigts levés,
- Le pouce par-dessus les autres repliés,
- Basta.


Maintenant on voit ce qui cloche sur la photo du haut.



L'erreur de débutant : le pouce



Avec le pouce en l'air, c’est pas bon. Ça veut même dire « I love you guys ! » dans le langage US courant, ce qui explique que pas mal de personnalités people le fassent en public [mais même là certains se plantent et font du coup le Sign of the Horns...]. Or, "Je vous aime les gars !" n’est pas vraiment le message qu'on veut faire passer sur la photo où l'on pose comme un gros dur, si ?






 

Maintenant, intéressons-nous aux groupes Metal de renom et regardons un peu qui parmi les groupes le font correctement :

 

Metallica fait un sans fautes, en plus c'est la classe !
Metallica fait un sans fautes, en plus c'est la classe !
Dave, après des années de boulot tu te plantes encore, c'est la honte !
Dave, après des années de boulot tu te plantes encore, c'est la honte !
Cradle Of Filth ? Non, désolé les gars. Il va falloir muscler votre jeu
Cradle Of Filth ? Non, désolé les gars. Il va falloir muscler votre jeu
La version BLS est acceptée. D'ailleurs si vous avez un doute faites ce signe là.
La version BLS est acceptée. D'ailleurs si vous avez un doute faites ce signe là.
Corey Taylor, décevant... Et puis ce chapeau franchement !
Corey Taylor, décevant... Et puis ce chapeau franchement !
Alors là par contre c'est surprenant. Limp Bizkit est là où on ne l'attend pas ! Dave, t'as encore plus la honte !
Alors là par contre c'est surprenant. Limp Bizkit est là où on ne l'attend pas ! Dave, t'as encore plus la honte !
Alford assure. Mais on sent une faiblesse dans le petit doigts. 8/10 pour le style, mais 6 pour la technique
Alford assure. Mais on sent une faiblesse dans le petit doigts. 8/10 pour le style, mais 6 pour la technique
Scott Ian... On va dire que c'est bon. Le médiator ajoute une difficulté
Scott Ian... On va dire que c'est bon. Le médiator ajoute une difficulté
Dimmu Borgir, impeccable malgré la veste à franges
Dimmu Borgir, impeccable malgré la veste à franges
Testament... On s'attendait à mieux, on l'avoue.
Testament... On s'attendait à mieux, on l'avoue.
Rob Flynn, bon élève avec la version "à la cool" pas mal utilisée depuis début 2000.
Rob Flynn, bon élève avec la version "à la cool" pas mal utilisée depuis début 2000.

Les variantes validées par le Maitre :


Il y a plusieurs variantes créées par Dio lui-même. Elles sont donc officiellement acceptées dans la Sphère Metal. il y en a également d'autres qui sont pratiquées par les groupes. En voici une sélection :

La variante avec micro
La variante avec micro
Le double semi-croisée également appelé le "Tu es mienne, coquine"
Le double semi-croisée également appelé le "Tu es mienne, coquine"
La variante "Ah ah ! Je t'ai eu, copain !" Parfaite pour les photos
La variante "Ah ah ! Je t'ai eu, copain !" Parfaite pour les photos
Le double croisé
Le double croisé
Le double avec flexion-jambes-écartées-en-faisant-Whooo !
Le double avec flexion-jambes-écartées-en-faisant-Whooo !
La variante Twisted Sister "A la Kiss" [pas l'expression de Kaïra, hein]
La variante Twisted Sister "A la Kiss" [pas l'expression de Kaïra, hein]

 

Voilà, maintenant que tout est clair il va falloir que ceux qui se gourent encore corrigent vite le tir ! Vous trouverez d'ailleurs une excellente Chronique du Créateur publiée par Éric en 2011 et qui développe le sujet. Il n'y a donc plus d'excuses !

 

par Wilhem

Le 03/11/2014