Le Papy-Boom dans le Metal

le papy-boom dans le Metal
crédit : Loudwire

Ce 28 décembre 2015, le Roi est mort. 

 

Lemmy avait ces derniers temps la réputation de ne plus avoir les yeux en face des trous. Des concerts de Motörhead annulés, reportés, interrompus en pleine session, bref. Ce n’était pas la grande forme. 

Il faut dire qu’avec la barre des 70 ans franchie depuis peu, ce qui frôlait tout de même le miracle il faut bien l’avouer, il était peut-être temps comme on se le demandait récemment, de calmer le jeu. 

 

Malheureusement ce dernier n’en n’aura pas eu le temps et son décès fut tout de même un véritable choc pour toute la sphère Metal. Une perte, réelle, celle d’un des grands piliers du Metal, bâtisseur du genre et respecté à jamais pour une carrière frôlant le sans-faute. 

 

Lorsque l'on se penche sur le personnage de Lemmy, on réalise à quel point il personnifiait la légende du Metal. Enfance tumultueuse, démarrage au bas de l’échelle (en étant roadie),  alcool, drogue, sexe débridé, tournées à n’en plus finir, merchandising délirant et unanimité quand à son œuvre et son statut. D'ailleurs, toute personne critiquant le groupe en a le droit, mais n'a pas comprit ce qu'était le Metal dans son sens le plus large et le plus fort. 

 

Maintenant que Lemmy Kilmister n’est plus, on réalise à quel point il va manquer. 

 

Si on réfléchit un peu à la prise d’âge dans le Metal, on pense également à Ozzy, dont les concerts sont de plus en plus laborieux pour qui l’a vu sur scène plusieurs fois ces cinq dernières années. Son âge tout à fait respectable (d’autant plus avec l’hygiène de vie qui a été la sienne) nous invite à se poser la question du départ en retraite… Déjà annoncé pour Black Sabbath

 

La sphère Metal doit donc se préparer à voir ses groupes mythiques disparaître les uns après les autres… sans personne pour les remplacer pour le moment. Nous amorçons le début de toute une génération d’artistes qui vont quitter la scène : Celle des Papy Boomers ! 

 

Le papy-boom, vous connaissez ? Cette génération née après-guerre et qui est entrée de pied ferme dans la soixantaine ces dernières années. Ils partent à la retraite tout autour de nous. Evidemment, tous les jeunes encore pleins de sève se disent « bon débarras ! Place aux jeunes ! ». Oui peut-être, sauf que… 

C’est la génération Papy-boom qui a créé le Metal 

Ce sont les fondateurs du genre qui vont partir, de grès (en retraite) ou de force (en faisant un AVC sur scène). Ce n’est pas négligeable, c’est une réelle transition fondamentale pour le genre tout entier. 

 

Car, si nous enlevons à la sphère Metal : 

 

AC/DC,

Motörhead,

Black Sabbath,

Iron Maiden, 

Judas Priest, 

Saxon, 

Et tous les groupes de cette époque rattaché de près ou de loin à la sphère Metal comme Alice Cooper, ZZ Top, Lynyrd SkynyrdDeep Purple, Kiss, etc.  

 

Il y a comme un vide sur les affiches de festivals pas vrai ? 

 

La génération suivante, qui a structuré le Metal, a mis quant à elle les deux pieds dans la cinquantaine. Parmi elle se trouve notamment le Big Four of Thrash et toute cette génération de groupes… Tout aussi mythiques.

 

D’ici 5 ans, ils entreront dans la soixantaine… Combien de temps les verrons-nous encore sur scène eux aussi ? 

C’est un cap ! Que dis-je… 

Il y a deux éléments à retenir de cette situation inédite pour la sphère Metal, genre musical encore jeune. Le premier est de savoir quels seront les groupes mythiques de demain ? On pense bien évidemment à certains qui remplissent déjà des stades comme Rammstein, mais ils ne sont pas pléthore il faut bien l’admettre… Particulièrement en Europe. Car Lemmy, Ozzy, Rob Halford, sont des icônes européennes.  

 

Le second élément intéressant est bien évidemment relatif aux majors, déversant des flots de cash pour produire ces groupes et organiser de gigantesques tournées. Vers qui se tourneront-ils alors ? Car ces groupes mythiques ont également derrière eux une fan-base qui dépasse largement les métalleux endurcis.  

 

Nous allons un moment charnière pour la sphère Metal, celui où elle devra se renouveler, comme tant de genres musicaux l'ont fait avant elle.

 

En est-elle capable ? Bien évidemment.

Comment le vivrons-nous ? C'est une autre question.  

 

 

par Wilhem

Le 04/01/2016