L'équipe de Killer On The Loose était bien sûr présente pour 10ème édition du Hellfest !


Parce qu'il est toujours difficile de résumer un festival tel que celui-ci en dix lignes, nous vous proposons un live-report des plus complets, en plusieurs parties !

Hellfest 2015 - Le live report

Partie 2 - Les groupes du vendredi

Lorsque l'affiche et le running-order du Hellfest parait aux environs du mois de mars, le casse tête commence  car des choix il va falloir en faire avec + de 150 groupes, il est impossible de tout voir, alors chacun y va de sa technique:

 

- La photocopie du running-order avec ses groupes favoris surlignés au stabilo,

- La liste des groupes à voir sur une feuille, 

- Ou bien à l’arrache, cette année le fameux corbeau ou était affiché le running-order ayant été vandalisé, l’organisation à mis en place des panneaux à l'entrée de chaque scène ou est affichée la journée entière ce qui se révèle bien pratique 

 

Ajoutez à tout cela les écrans géants et vous êtes parés pour ne pas louper le moindre groupe désiré. 

Mais la technique qui va se révéler bien utile et indispensable, c'est bien sûr le Smartphone et l'application "Hellfest". Tout y est en 1 clic = le groupe, son histoire, les horaires, les photos et cerise sur la bière : l'alerte ! Il suffit de se confectionner une liste de groupe favoris et l'appli vous avertis 15mns avant du début du concert !


Pratique, ludique, bref aussi indispensable que la crème solaire et le bob Ricard !

 

Alors évidement le choix de ce live-report est purement personnel, il faut savoir que l'on peut voir entre 12 et 15 groupes par jour et encore pas tous en entier évidement ! c'est donc armé de leur stylo, Smartphone, bière, calepin, casquette, lunettes que vos serviteurs (Eric et mass) vont arpenter pendant 3 jours les 6 scènes du Hellfest histoire de vous présenter un maximum de groupes et de vous faire regretter de ne pas vous être rendu à Clisson la "Rock city".

ORCHID (valley)  


La Valley est souvent la premiére scène visitée du fait de sa proximité avec l'entrée, c’est donc avec Orchid que  commence notre "fest" et sous la valley on y trouve très souvent ...du Stoner et oh surprise Orchid joue du  Stoner ! Je dirais même du pur stoner ! Look tout droit sorti des 70', jeu de scène minimaliste, maracas pour le chanteur bref, que du bonheur pour celui qui aime le genre et moi perso j'adore!

 

 

 

VALLENFYRE (altar)


Pas de quoi fouetter une vierge, mise à part la présence de Gregor Mackintosh guitariste de Paradise Lost ,le Death métal des anglais m'a rapidement lassé mais bon le chanteur dreadlocké  assure le spectacle et le groupe est bien en place.. Pour les fans.

 

 

 

BILLY IDOL (mainstage1)  


On ne va pas se mentir, je n'aurais loupé le set de Billy et ses amis pour rien au monde !


Étant un enfant des 80', l'ancien keupon de Génération X est pour moi une icone du Rock.  Alors bien sûr la voix n'est plus la même (60 ans au compteur tout de même) mais l'envie  et l'entrain sont toujours là ! Entouré de son fidèle lieutenant Steve Stevens, guitar héro dans toute sa splendeur,  le groupe enfile les tubes comme Cannib enfile les bières (!) white wedding , flesh for fantasy et bien sur rebel  yell pour finir en beauté ! Bon concert pour Billy même si la voix n'est pas toujours bien en place....

 

 OATHBREAKER (warzone)


En remplacement de Trap them, Oathbreaker est l'exemple type de l'ovni musical que le Hellfest  adore programmer. Groupe belge emmené par une chanteuse complètement allumée au chant (Caro) qui passe du hurlement le plus sauvage au chuchotement cristallin avec une facilité déconcertante et le tout derrière des  longs cheveux qui empêchent de voir son visage ,mélange de death, de crust et de black, Oathbreaker à réussi son Hellfest et, comme Kvelertak en 2014,  devrait rapidement en tirer profit .

 

 

 

 ENVY (valley)


Envy est un habitué du Hellfest.  Les japonais étaient déjà de la partie lors du Furyfest en 2005 et sont revenus en 2008. Le groupe existe depuis 1992 avec 5 albums à son actif. Chantant uniquement en japonais, Envy pratique une sorte d'emo-core  très efficace en concert. Grâce à la présence scénique du chanteur Tetsuya Fukagawa, les japonais ont atomisé la Valley sans aucun souci devant un parterre de fans aux anges… Et même si le screamo n'est pas ma tasse de bière (!) j'avoue être resté sous le charme des japonais !

 

 

 

PETER AND THE TEST TUBE BABIES (warzone)


Vétérans de la scène punk rock anglaise PATTTB (plus facile à écrire !) existe depuis les années 80. Autant dire que le poids des ans se voit légèrement sur le physique des 4 musiciens mais Peter Bywaters et ses acolytes assurent leur concert à grands coups de tubes punk rock avec un humour so british devant une  warzone bien remplie - respect du jour !

 

 

ALICE COOPER (mainstage 1)


En chemin pour assister au concert de Five Finger Death Punch, un petit nouveau joue sur la mainstage 1. Un certain Vincent  Furnier, plus connu sous le pseudo d'Alice Cooper ! Nan j'rigole mais franchement ! Tout comme Scorpions, qui n'a pas vu Alice sur scène en France ?  Et bien à contrario des teutons Alice est toujours en grande forme et encore très en voix. Concert carré, son au petits oignons, set liste efficace  (hey stoopid, poison, school out...). Rajoutez une guillotine, un frankenstein, la camisole et une guitariste Nita strauss toute en forme et en blondeur (rhaa..) et vous obtenez un des meilleurs concert du w.e. ! 


You’re poison running trought my veins.....

 

 

 

FIVE FINGER DEATH PUNCH (mainstage 2)


Dire que 5FDP était attendu est un euphémisme ! Assez rare en France les américains ont assuré le show, forts de  leurs 5 albums multi platine aux USA. Sur scène, leur Hardcore mélangé de Thrash et de Hard fait mouche ! On pense à Disturbed, à SOAD ou encore Machine head et c'est peut être là leur problème… trop de références et de similitudes ! Mais franchement comment résister à des brûlots tel que "bad company" ou l’énorme "lift me up".  Chaque morceau de 5FDP est un hit en puissance ! Et sur scène le groupe est une véritable machine de guerre, fucking shit !

 

 

 

SLIPKNOT (mainstage 2)


Première tête d'affiche du festival, Slipknot est une valeur sûre en concert ! Attendus comme le messie, Corey Taylor et sa bande ont fait le show devant plus de 40 000 festivaliers. Bénéficiant de lights show et d'un feu d'artifice, le design de leur scène s’est intégré parfaitement dans la nouvelle déco des mainstages. Que dire de plus ? Pour moi Corey taylor est surement le meilleur chanteur de Metal actuel et sa présence scénique est exceptionnelle, parlant un peu français et visiblement heureux d’être à Clisson le chanteur focalise tous les regards !  Mis à part un sentiment de "too much" à son amour pour nous (la famille !), Corey et sa bande d'allumés ont assuré le spectacle et  voir 40 000 métalleux s’asseoir et sauter en même temps est toujours aussi impressionnant ! Même les morceaux du dernier album  (the devil in I) passent très bien l'écueil de la scène !  Carton (mérité) du jour.


La suite des live-reports va suivre, avec les groupes de samedi et dimanche ! 

par Mass et Éric,

Le 02/07/2015